Pourquoi un blog sur la rénovation et la construction ?

Je me présente : Sky (vous imaginez bien que c’est un pseudo), pour vivre heureux, vivons caché ! Je ne suis pas un professionnel de la rénovation et de la construction mais je pense pouvoir proposer des informations pertinentes parce que je suis celui qui était de l’autre côté de la barrière : c’est à dire le client 🙂 Beaucoup d’entre vous ont vécu de tristes histoires dans leurs aventures quand il s’agissait de donner un coup de neuf, ou tout simplement de changer son habitat. Je n’en fais pas partie, mais je veux néanmoins partager mes expériences. Quand on n’habite pas dans une grande métropole, les questions de construction et de rénovation s’imposent à nous. Et c’est plutôt sympa (évidemment, sauf quand cela tourne au vinaigre, et plutôt au moment du résultat). Mais l’accomplissement de la chose, c’est comment dire … Exceptionnel.

Apparté : le contexte du COVID et le secteur immobilier

Parce qu’il faut bien qu’on en parle. Le covid-1 a eu un triste impact sur les secteurs stratégiques de l’industrie – donc celui de la construction -. Je connais de rares cas de personnes qui, malheureusement, ont dû mettre en stand-by leur projet pour des raisons logistiques (bloqués tout simplement), et plus triste encore, ceux qui ont dû tout arrêter pour des raisons financières.

C’est ce deuxième aspect dont j’aimerais aussi traiter dans ce blog : les moyens financiers en oeuvre ou à mobiliser pour ses travaux de rénovation entre autres : par exemple : l’etat sera toujours présent pour nous aider à assurer la transition écologique ? et surtout, soyons francs, à nous aider à combler nos maisons, à limiter les points considérés comme passoires énergétiques, etc.? Nous avons tous plus ou moins aussi le projet de faire d’une partie de notre habitat un lieu de plaisir – enfin, pas celui que vous croyez – pour les périodes estivales : une véranda aménagée, un jardin refait, peut être même un espace de jeux dans la maison à agrandir ou à  retravailler : aurons nous encore ces moyens ?

On peut évidemment distinguer certains postes : les essentiels comme les “superficiels” (je mets entre parenthèse parce que tout ce qui touche à la maison et au chez soi est rarement superficiel, mais disons que nous utilisons ce mot ici d’un point de vue financier) : le chauffage et l’isolation sont par exemple non superficiels. Ces deux postes de dépenses donc doivent être assurés quoi qu’il en soit. Par contre, la rénovation d’une cuisine peut attendre a priori (sauf quand la sécurité ou que le service minimum n’est pas assuré évidemment).

Les “fameux” postes clés en rénovation

On a plusieurs poste essentiels à prendre en compte quand il s’agit de construction ou de rénovation. Voici une petite liste – non exhaustive – :

  • Le chauffage : quelles energie privilegier ? est-ce le moment d’acheter des produits qui nous mettent au vert mais dont les performances sont discutables pour certains ? Doit on prévoir des appareils à brancher au cas où, même si ils sont assez énergivores ?
  • L’isolation : penser au climat et à soi, mais comment ? surtout quand on est submergé de publicité d’entreprises de rénovation qui comptent se faire du beurre avec les aides de l’état sur les travaux des maisons individuelles. Quelles stratégie thermique adopter et quelle matière utilisée ? Suffit il de prendre des conseils chez Castorama et Bricorama à ce sujet ?
  • La climatisation : Quelle technologie : chaudière seulement pour l’hiver ou climatisation pour disposer d’un air frais ou chaud selon les saisons ?
  • Les portes : Quelle matière et quelles protection ?
  • Les fenêtres : même question que les portes concernant les fenêtres, mais aussi : doit on agrémenter cela de volets ? Quel serait le nombre de vitrages adéquat ? 
  • La véranda : tout d’abord définir si il est envisageable ou non de construire une véranda. Ensuite, définir la tranche de prix acceptable matériaux et main d’oeuvre comprises.
  • La cuisine : le style, toujours le style. Puis les équipements essentiels et la surface. Aussi, cette cuisine sera intégrée dans une salle à manger ou bien fera t elle l’objet d’un espace qui lui sera entièrement dédié ?
  • La salle de bain : mêmes problématiques que la cuisine – en dehors de la question de la salle à manger 😉
  • L’électricité : nous distinguerons le câblage de l’énergie. Pour le câblage peut on faire une grande partie soi-même ou doit on tout déléguer à un professionnel ? Concernant l’énergie : peut on envisager une énergie verte et produit en partie par nos soins, et même espérer tirer profit de notre production d’énergie (panneaux solaires entre autres) ?  
  • L’alarme : est-on dans une zone qui doit nécessiter une installation alarme plus ou moins importante ? Achète on un système en une fois ou prenons nous un abonnement sur la durée ?
  • La piscine : alors évidemment pour la plupart d’entre ceux qui peuvent aménager une piscine, on sera généralement loin des parcs aquatiques, mais quel plaisir, qui ajoute d’ailleurs à la beauté (et au prix) de la maison ! La fameuse piscine donc, comme tout le reste tout d’abord, c’est la sécurité et la notoriété de la marque qui prime, un incident sur votre propriété est si vite arrivé comme dirait l’autre ! Alors évidemment le prix est un facteur majeur, mais attention à l’escroquerie !
  • La peinture : Certains aiment bien le faire soi-même, et à vrai dire, vu les prix que les artisans pratiquent … 
  • Le revêtement : attention ici à bien faire appel à un professionnel !
  • La toiture : La forme de la toiture, les équipements concernant les éventuels services d’énergie renouvelable, le rapport qualité / prix entre les différents matériaux.
  • Les façades : Alors là, généralement la question est plus délicate au moment de la construction que de la rénovation, qui se limite souvent à un ravalement.
  • Le jardin : vaste sujet, vaste projet qu’est le jardin, et ce dans tous les sens du terme.
  • Etc.

(bon pour la piscine on n’a pas tous cette chances, mais dans la majorité on y aspire 😉)

Distinguer rénovation et construction ?

Dans l’esprit de beaucoup, on peut distinguer rénovation et construction, au sens où la rénovation se fait sur l’existant et la construction à partir de rien. Etymologiquement on peut dire que ce n’est pas complètement faux … 

Dans les deux cas, du point de vue personnel, c’est un projet important. Un projet qui reflète notre vie (et pas seulement notre mode de vie). Tapez les deux mots dans un moteur de recherche, “renovation” et “construction”, et vous verrez que les deux sont utilisés en même temps par une grande partie des professionnels des travaux et du bâtiment. 

Bon fondamentalement vous la connaissez : la rénovation part de l’existant et la construction part de rien. C’est peut être inutile de faire cette distinction sur le principe mais en fait vous verrez, quand vous vous engagerez dans des travaux, cette distinction aura un impact juridique claire et financier à l’évidence : construire une véranda ou étendre sa maison sont deux choses différentes, même si dans le résultat – et dans certains cas – et bien il s’agit de la même action.

Les entreprises de la rénovation et de la construction

Les entreprises sont évidemment nombreuses et très variées. Cela va sans dire, mais dans la construction, c’est vraiment très varié : du mastodonte Lafarge par exemple à la petite PME de province, voir des auto-entrepreneurs spécialisés dans le secteur. Il existe aussi des groupements d’entreprises, et des entreprises sous le statut d’utilité sociale, et, peut être moins connues, des entreprises à vocation d’aider les plus faibles dans leur projet de maison, projet louable.

Dans la majorité des cas, c’est à dire de la construction à destination des particuliers, on a généralement à faire à des PME. Et dans ces PME, ça va de l’entreprise familiale à l’entreprise nationale (encore une fois, je traite en généralité et ne parle pas de tous les types de structures dans le bâtiment).

Entreprises de la rénovation et de la construction : arnaques ?

Les arnaques sont évidemment nombreuses, et quel que soit le secteur, on ne va donc pas affirmer que le secteur de la construction est plus touché qu’un autre. Mais les arnaques dans la maison individuelle sont trop nombreuses, pour les trois principales raisons sont, selon moi :

  • Des volumes d’argent plus important par transaction (même lorsqu’il ne s’agit que de petites rénovation, les montants atteignent facilement des milliers d’euros).
  • Les aides disponibles , attirant les personnes qui veulent en profiter sans réelle contrepartie. L’exemple de l’isolation à 1 euros a généré de nombreuses documentations sur le sujet des arnaques dans le secteur.
  • Le traçage difficle dans les transactions : en effet, le travail au noir est assez facilité, malheureusement. Ce qui entraîne des complication quand rien d’officiel ne permet de faire valoir ses droits.

Les évolutions du secteur de la construction et de la rénovation

Dans ces secteurs, la première chose qui nous vient à l’esprit est nécessairement le développement durable. Déjà en 2013 des entreprises commençaient à recruter dans ce secteur (ici une annonce sur LinkedIn d’une entreprise recherchant un “Consultant senior Stratégie & Construction Durable”). 

Remontons encore le temps, et souvenons nous du fameux PTZ +, une initiative de l’état dans le cadre de l’accession à la propriété, et valorisé par le Ministère du développement durable à l’époque (vers 2010). On parle depuis de “bâtir pour la planète”, c’est beau hein ? 🙂 Mais l’idée est là, depuis le virage écologiques pris par la société,n tous les pans de l’économie sont concernés par le développement durable, et notamment les secteurs d’activité demandant d’importantes ressources : les transports, la manufacture et la construction sont particulièrement ciblés.

L’ecologie dans un contexte (pre ou post) covid

Les enjeux n’ont évidemment pas changé s’agissant de la construction durable : que cela soit au niveau de la mise en oeuvre que dans les matériaux. Mais quelque chose nous marque tous quand même, et à tous les niveaux : les problématiques financières. Si on veut effectivement un monde plus propre, cela demande certaine fois des moyens plus importants, et pour la plupart d’entre nous, seul le porte monnaie devient un moyen d’évaluation.

Aussi, cette période de COVID, en plus d’être synonymes de drames humaines, est avant tout une période forte d’incertitude et d’inconfort. Alors ça fait certaines affaires des entreprises d’aménagement, de décors, de rénovation et de construction du fait des mouvements de migrations des citadins vers les campagnes, mais aussi de ceux qui commencent à penser leurs chez soi comme un lieu qui est désormais multi-tâche : lieu de vie, lieu de sérénité … mais aussi espace de travail. Avec les couvres feux qui s’annoncent et le spectre du confinement, certains ont carrément créer un espace qui rendrait vert de jalousie les boîtes de nuit … et tout ça dans un garage. Mais avec la fermeture des commerces, les garages ne font pas seulement office de “nouveaux lieux de rencontre”, mais aussi d’espace de garde-manger façon épicerie du coin. Un maison devenue multi-fonction et rassemblant les différents éléments de la vie de dehors. 

On a hâte de voir la prochaine émission de télé sur les rénovations post-covid !

Plein de sujets à passionnants à aborder

Comme les nouveaux matériaux, les nouvelles formes de construction (montage en dehors du site de structures toutes faites), les enjeux écologiques, etc.

Mais aussi une nouvelle ou des nouvelles manières d’appréhender la construction et la rénovation : la co-construction, la rénovation essentiellement basée sur des matériaux recyclables, voir des produits recyclables (pourquoi pas retaper une vieille pergola). La construction immobilière et la rénovation sont, en plus d’être des projets de vie – je sais je me répète -, sont des sujets que l’on aborde quand on est dedans. Et quand on est dedans, c’est comme un hobby pour certains, et une passion pour d’autres (j eparle bien sûr des personnes qui ne sont pas professionnelles du secteur immobilier).

Une dernière réflexion que j’aborderais aussi dans ce blog : celui de la différence entre le progrès et l’innovation. Le progrès c’est quand on sent qu’il y a vraiment un intérêt pour soi dans un contexte d’évolution. Alors que l’innovation, c’est quelque chose de nouveau pour être nouveau. Et dans la construction, l’immobilier, la rénovation, le chez-soi etc., il faut bien distinguer ces deux choses, et distinguer ce qui va contribuer à nous rendre plus heureux chez soi que de s’entourer de gadgets pour la gadget.

One Comment Add yours

  1. lili says:

    Je trouve que vous parlez beaucoup de du covid, pourquoi ne parlez vous pas d’entreprises de rénovation comme AMGR GOMES, Entreprise David Père Et Fils ou pour la plus connue Camif Habitat. Et êtes vous passé par elles ?

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s